Pied d'athlète

Accueil » Problèmes des pieds » Pied d'athlète

Pied d'athlète

Voir toutes les problèmes
            Pied d'athlète
            		

Description du pied d’athlète

Le pied d’athlète, aussi appelé Tinea Pedis, est en fait la prolifération de champignons qui envahissent la couche superficielle de kératine présente sur la peau. Environ 70% de la population risque d’être infecté au cours de sa vie. Il affecte les hommes en plus grand nombre, mais n’a pas de prédilection pour une race en particulier.

Le pied d’athlète est très contagieux et se transmet facilement dans les endroits humides comme les piscines publiques ou encore les douches des centres sportifs. Il est recommandé de toujours porter quelque chose dans les pieds lorsqu’on se retrouve dans ces lieux publics. De plus, on ne doit pas échanger nos souliers avec une autre personne, puisque celle-ci peut être porteuse, sans toutefois développer l’infection. Personne n’est à l’abri et une réinfection est possible même si la première infection est complètement guérie.

Symptômes du pied d’athlète

Une démangeaison persistante à la plante du pied ou entre les orteils. Il peut y avoir de l’enflure, des rougeurs et de la douleur au toucher. La peau pèle, elle se fissure et devient susceptible aux infections bactériennes secondaires.

Une autre sorte d’infection du pied peut causer une éruption rougeâtre qui couvre le bas du pied en prenant la forme d’un mocassin.

Causes du pied d’athlète

Les cas augmentent avec l’âge, car peu de personnes sont atteintes avant la puberté. Certaines familles sont plus sujettes à développer le pied d’athlète, même si c’est une infection. Plusieurs personnes pensent que le système immunitaire pourrait être la cause de ce facteur génétique, bien que rien ne soit encore prouvé.

Traitement en clinique du pied d’athlète

Si vous pensez souffrir de pied d’athlète, il est recommandé de consulter un podiatre, afin d’éviter les complications possibles, surtout si vous êtes diabétique ou immunodéprimé.

Les infections du pied sont difficiles à éradiquer et peuvent resurgir. On obtient de meilleurs résultats avant que les mycoses s’implantent solidement.

Prévention du pied d’athlète

Toujours porter quelque chose dans les pieds dans les lieux publics. De même, si un membre de la famille présente les symptômes, le faire traiter le plus rapidement possible ou porter toujours quelque chose dans les pieds surtout en milieu humide (douche, salle de bain, etc.)